You : la nouvelle série Netflix

Une nouvelle série est mis en ligne le 26 décembre sur la plateforme Netflix, You, auparavant diffusée sur Lifetime. Elle est adaptée du roman éponyme de C. Kepnes. Entre histoire d’amour, réseaux sociaux, jalousie, psychopathe et bien évidemment meurtre… Voilà les grandes lignes de cette série.

Le bibliothécaire séduisant

You commence avec la voix-off de Joe (Penn Badgley), un bibliothécaire posant son regard sur une jolie blonde Beck (Elizabeth Lail), l’amour commence. Pour la séduire et la connaître, il use des réseaux sociaux comme Facebook, Twitter ou encore Instagram. Par les réseaux, il va connaître sa vie, ses amis, sa famille et ses objectifs dans la vie. Ce coup de foudre crée une dynamique noire, enchaînant catastrophes et rebondissements.

Il est super intéressant de mettre en avant un bibliothécaire qui a le goût du livre ; vous allez le découvrir par son histoire mais les livres l’ont éduqué.

Une dynamique réussie

Suspens, suspens et encore suspens. En effet, la série se passe dans une ambiance assez drôle mais aussi angoissante par le jeu de l’acteur P. Badgley du début à la fin.

L’angoisse est ressentie dans la mise en scène avec un montage nerveux, beaucoup de plans rapprochés. Le huit-clos dans certains épisodes est très bien réussi. Toutefois, des incohérences sont visibles ; on ne comprend pas la volonté de casser le rythme dans certains épisodes également.

Un reflet de notre société

Malgré l’histoire d’un psychopathe ressemblant à Dexter, on reconnaît la grande place des réseaux sociaux dans l’intrigue.

Joe espionne Beck grâce aux réseaux sociaux comme Beck l’espionne. Cela permet de mettre en perspective notre vie et de faire attention à ce qu’on poste sur les réseaux et d’éviter un maximum d’exhiber notre vie privée.


You est à voir absolument pour passer un bon moment, assez drôle, angoissant et surtout quand on adore les séries développant un anti-héros comme dans la série Dexter. Cette série est très surprenante dans la mise en scène, dans l’intrigue créant quelques surprises du début à la fin. Cette immersion dans la tête d’un psychopathe ne laisse pas indemne quand on n’a pas l’habitude de ce genre de série. Si toutefois vous avez adoré, une saison 2 est renouvelée et sera basée sur le deuxième roman.


Theo Wyckaert