L’huile de palme : réalité et conséquences.

L’huile de palme est omniprésente dans notre quotidien ; cosmétiques, aliments, biocarburants… Elle est l’huile végétale la plus consommée et pourtant elle est une réelle menace pour l’environnement et la santé des Hommes.

Pourquoi l’utilise-t-on ?

L’huile de palme est extraite de la pulpe des fruits du palmier à huile, on la cultive dans des régions proches de l’équateur ; surtout en Indonésie et en Malaisie. Son rendement est énorme et elle est très peu chère à produire, ce qui pousse principalement à son utilisation massive. Elle est aussi très résistante à la chaleur et reste solide à température ambiante, ce qui est idéal pour la conservation. C’est pour ces raisons qu’elle est très prisée par l’industrie agroalimentaire, mais aussi cosmétique.

Ses effets sur la santé

L’huile de palme est, depuis quelques années, montrée du doigt pour sa nocivité sur la santé humaine. Sa consommation n’est en elle-même pas plus dangereuse qu’une autre huile ou du beurre. Mais elle est omniprésente dans les aliments de consommation quotidienne. Sa forte présence d’acides gras saturés (50%) est néanmoins mauvaise car cela peut favoriser l’apparition de maladies cardio-vasculaires. De plus, elle peut être cancérigène lorsqu’elle est chauffée à plus de 200 degrés. Là encore, tout est question de consommation mais dans une huile aussi présente, le problème se pose.

Ses effets sur l’environnement

Son impact sur la santé peut être nuancé mais sur l’environnement, non. Les plantations s’étendraient sur 27 millions d’hectares dans le monde entier. Cela correspond à un territoire aussi vaste que la Nouvelle-Zélande. Pour mettre en place ces plantations, il faut défricher puis brûler des forêts. Ces rejets de gaz à effet de serre sont extrêmement dangereux pour l’équilibre climatique du monde, déjà très fortement altéré. De plus, la destruction de forêts est une menace écologique aussi très forte. Elles ne peuvent plus assumer leur rôle de remplacement du dioxyde carbonique qui nous est néfaste, par du dioxygène qui est essentiel à la vie humaine. Le problème écologique se fait donc à plusieurs niveaux. L’huile de palme serait la cause de 90% de la déforestation en Malaisie et en Indonésie.
Lorsque l’on défriche puis brûle une forêt, on tue toute forme de vie qui s’y trouve.
Les plantations menacent très sérieusement les espèces qui s’y trouvent. Les orangs outangs qui vivent entièrement dans la forêt en sont les premiers exposés. Il faut qu’ils s’adaptent à leur nouvel environnement, ce qui est évidemment compliqué mais aussi ils sont chassés par l’Homme. Dans certains cas, ils gênent les activités agricoles à cause de leur consommation de fruits qui peuvent abimer des arbres. La disparition des orangs outangs se fait aussi par leur faible capacité de renouvellement, ce qui est un obstacle supplémentaire à leur survie. Depuis 1999, environ 150 000 orangs outans de Bornéo ont disparu.

image3

Comment détecter l’huile de palme ?

L’huile de palme est parfois difficile à détecter sur les emballages des produits alimentaires. Néanmoins des produits sont connus pour l’utiliser comme le Nutella qui est d’ailleurs l’exemple très souvent pris pour illustrer les conséquences de l’huile de palme.
Pour savoir si le produit choisi contient de l’huile de palme voici quelques exemples d’autres appellations possibles :

– graisse de palme
– graisse palmiste
– huile végétale
– graisse végétale
– …

Pour les produits d’entretien, de cosmétique, quelques astuces peuvent aider ainsi que quelques exemples :

laur : potassium laurate
myrist : myristyl myristate
palmit : zinc palmitate
stear : sucrose stearate

 

image2

Aucun label huile de palme « durable » n’existe pour le moment, il n’est donc pas certain que les étiquettes dites huile de palme « bio » tiennent toutes leurs promesses. L’ONG RSPO rassemble les grandes multinationales et petits producteurs liés à l’huile de palme et agissent pour l’entre la production plus responsable. Organisé par l’ONG WWF, la RSPO n’empêche pas la déforestation et est savamment critiquée. Ainsi, il est difficile de bannir totalement l’huile de palme ou bien d’avoir une consommation plus responsable. Néanmoins certains dupes sont connus, comme pour le Nutella, avec des pâtes à tartiner bannissant cette huile. Pour réduire au maximum sa consommation, il faut privilégier ces produits mais aussi les produits locaux et le fait maison. Mais pour énormément de raisons différentes, cela peut être compliqué.



                                                                                                                                      Lefebvre Anais