Qui est Colin O’Brady, l’explorateur qui a traversé l’Antarctique en 54 jours ?

Il y a quelques jours, son nom était sur toutes les lèvres. Et pour cause ! Il lui a fallu 54 jours pour traverser seul et sans assistance, près de 1600km de terres glacées en Antarctique. Colin O’Brady est devenu la figure majeure de l’explorateur, de l’aventurier mais aussi du challenger.

Déjà plus jeune, Colin O’Brady raffolait de sport et de compétition. Le jeune homme, originaire de l’Oregon, a commencé au lycée à montrer à tous sa passion pour le sport et son amour de la compétition en devenant champion de natation dans son Etat. S’il obtient un diplôme d’économie à l’université de Yale, ce qui l’intéresse, c’est le challenge.

  • Un tour du monde… et tout s’en va ?

Qui n’a pas rêvé de faire un jour le tour du monde ? En tant que jeune diplômé, on n’en rêve tous. Colin O’Brady l’a fait avec pour seul bagage, un sac à dos et une planche de surf. Seulement, de ce voyage, il n’en est pas sorti indemne. En 2007, alors qu’il était en Thaïlande, le jeune homme a voulu participer à un jeu traditionnel qui consiste à sauter au-dessus d’une corde enflammée : « J’avais 22 ans, je me sentais invincible » raconte-t-il. Colin s’est brûlé les jambes au deuxième et troisième degré. Après une semaine d’hôpital et huit opérations, les médecins lui ont expliqué qu’il ne pourrait plus jamais marcher normalement. « Je voulais juste abandonner. J’étais entraîné dans une spirale infernale, prêt à tout arrêter » explique Colin. Cet accident a été un véritable coup de massue pour le jeune aventurier. Ce qui l’a aidé, c’est sa mère : « elle entrait dans ma chambre d’hôpital, tous les jours, le sourire aux lèvres, positive, et me mettait au défi de rêver de l’avenir. Elle me posait des questions comme ‘qu’est-ce que tu veux faire en sortant d’ici ? Fixons un objectif’ ». Trois jours après l’arrivée de sa mère, Colin choisit un nouvel objectif : participer à un triathlon.

A 23 ans, Colin O’Brady s’entraîne à faire un pas, puis deux, puis cinq. Un jour, il se met à trottiner. Entraînement, pugnacité et détermination l’ont conduit à la réutilisation de ses jambes puis, il se lance pour le triathlon. Non seulement il termine le triathlon, mais en plus, il le remporte. Pendant les années qui ont suivi ce succès, Colin s’est imposé comme un athlète de niveau national, puis mondial, notamment dans la discipline extrême qu’est l’Ironman, un triathlon de longue distance particulièrement éprouvant.

  • Premier record du monde pour l’aventurier

Un défi en cache souvent un autre. Le challenge suivant que s’est lancé Colin O’Brady n’est rien d’autre que le « Grand Slam ». Il s’agit d’escalader les sept sommets les plus hauts du monde – soit la montagne la plus haute de chaque continent. Cette aventure, Colin l’a préparée avec sa copine, dans le but d’inspirer les enfants du monde entier. Il a appelé ce projet « Beyond 7/2 ». Le plus difficile a été la « death zone » du mont Everest : « Dans la nuit, ma lampe n’éclaire que quelques mètres devant moi. ‘Concentre-toi, un pas à la fois’. J’ai commencé à compter mes pas. 10 pas semblaient être 10 km. Je sentais mon corps m’abandonner. J’espérais que la lumière du jour pourrait me redonner de la force après une longue nuit d’escalade. Mais le soleil n’éclairait que les ravins de trois kilomètres de chaque côté de moi » raconte-t-il sur TEDxTalks. Finalement, avec le soutien de Jenna, sa fiancée, Colin boucle le Grand Slam en 139 jours et établit officiellement un nouveau record du monde.

En atteignant le dernier sommet du Grand Slam, Colin O’Brady veut montrer aux enfants du monde que leur seule limite, c’est leur esprit.

Aujourd’hui, Colin O’Brady établit un nouveau record du monde en traversant 1600km en Antarctique en 54 jours, en solitaire et sans assistance. Il est parti en même temps qu’un Britannique, Louis Rudd qui, lui, est toujours en route, avec quelques jours de retard. Pour marquer le coup, Colin a terminé son aventure en passant 32 heures sans dormir. Un exploit pour l’Américain d’autant plus que d’autres s’y étaient risqué et étaient décédés comme Henry Worsley ou avaient dû renoncer, épuisés. Une seule question demeure : quel est le prochain défi pour Colin O’Brady ?  

Anne Crochon

Sources :

  • Vidéo Change Your Mindset and achieve anything, Tedxtalks
  • Vidéo Colin O’Bradey traverse l’Antarctique en solo et sans assistance, Le Monde
  • RÉCIT. Traversée de l’Antarctique sans assistance : la folle aventure de l’Américain Colin O’Brady, Ouest-France