« Monsieur M », le prochain salon de thé incontournable du centre ville de Lille.

Monsieur M est un salon de thé ayant ouvert à Roubaix en 2017. Il a très rapidement connu un succès grâce à ses pâtisseries faites maison et de grande qualité. En pleins travaux pour l’ouverture de sa deuxième boutique à Lille, l’équipe d’Ap.D Connaissances décide de l’interviewer sur son parcours et son projet à venir.

Qui se cache derrière ce Monsieur M et quelle est son histoire ?

« Monsieur M c’est moi, Madjid Douali. J’ai ouvert ce salon de thé après une reconversion professionnelle. C’est une reconversion que j’ai faite à l’âge de 50 ans parce que je me suis dit qu’il fallait tourner la page du travail dans l’industrie. Et puis, j’étais passionné de pâtisserie depuis mon plus jeune âge alors je me suis dit qu’il fallait que je tente ma chance. J’ai donc passé 2 diplômes à la chambre des métiers de Tourcoing ; un CAP et une mention complémentaire. C’était vraiment un rêve que je voulais réaliser et puis comme l’imprimerie commençait à partir, comme le textile dans le Nord, je me suis dit que c’était le moment. Je ne voulais vraiment rien laisser au hasard quant aux choix des produits et j’ai également imaginé un endroit cosy qui plairait à tout le monde. Ma règle ? De la qualité, du frais et du fait maison. Aujourd’hui, je pense avoir réussi mon pari.

IMG_4748
Crédit photo : Mehdi Kerrouche

C’est devenu une grande tendance d’ouvrir des salons de thé proposant des pâtisseries faites maison. Quelle est, selon vous, l’originalité de votre salon qui lui a permis de se distinguer des autres ?

« Notre thé TWG est importé de Malaisie via Singapour ; en France nous sommes seulement deux entreprises à l’importer. C’est un thé d’exception. En 2016, je me suis spécialement rendu dans les champs de thé en Malaisie, plus précisément à « Cameron highlands » réputée pour ses plantations de thé, pour voir le responsable de TWG. Pour ce qui est de la fabrication de mes pâtisseries, je travaille avec le meilleur chocolat connu, Valrhona, qui est utilisé par les plus grands pâtissiers de France et du monde. J’avais vraiment l’envie de me démarquer, proposer un produit assez rare à la clientèle et surtout travailler avec des produits nobles. Donc bien évidemment, ce qui fait la force de Monsieur M, c’est avant tout la pâtisserie mais c’est également la qualité de nos produits et notamment celui du thé. »

 

Y’ a-t-il une pâtisserie incontournable que vos clients viennent spécialement déguster ? D’où vous vient l’inspiration pour vos nouvelles créations ?

« Ce qui a vraiment fait connaître Monsieur M, c’est l’entremet 3 chocolats et l’entremet Spéculoos. Ce sont les best-sellers de nos clients, ils sont toujours proposés à la vitrine. L’inspiration, quant à elle, me vient sur le moment, et je dois dire que ma formation complémentaire m’a beaucoup aidé pour être constamment dans l’inventif. J’essaie d’imaginer de nouvelles recettes chaque jour. Mais globalement, toutes nos pâtisseries se vendent très vite et, plusieurs fois on a vidé les stocks avant la fermeture. C’est pourquoi nous proposons dorénavant aux clients de réserver leur commande pour ne pas avoir à se déplacer inutilement. Nous ferons probablement cela à Lille aussi. »

A peine 1 an après l’ouverture de votre premier salon de thé et l’incroyable succès de vos gourmandises, vous vous êtes lancés le défi exceptionnel de l’ouverture d’un deuxième salon sur Lille. Quelles ont été vos motivations pour relever ce défi ?  Comment imaginez-vous le Monsieur M « lillois » ? Et pour quand est-ce que vous avez fixé la date d’ouverture ?

« Honnêtement, il était trop tôt pour nous lancer dans ce défi mais nous avons eu une très belle opportunité à la Vieille Bourse. Oui, nous avons rencontré plusieurs surprises au moment des travaux, on a découvert que dans les combles se cachait un appartement, par exemple. Bien entendu, tout ce qui concerne la pâtisserie et le thé restera à l’identique du Monsieur M de Roubaix. Pour ce qui est du décor, on va donc essayer de s’adapter. On a décidé de garder la vieille brique pour rappeler cet esprit « Vieux Lille » et « Vieille Bourse » et pour avoir cet aspect cosy. La boutique sera sur 2 étages. D’ailleurs, je conseille le dernier étage à tout le monde parce qu’il est aussi grand que ma boutique actuelle à Roubaix et les fenêtres donnent vue sur la Vieille Bourse. On n’a pas encore de date fixe pour l’ouverture mais on espère ouvrir vers mi-octobre. Actuellement, nous ouvrons seulement l’après-midi ; sur Lille nous serons ouverts du matin au soir. »

Vous êtes très présents sur les réseaux sociaux et notamment sur votre page Facebook où vos clients peuvent être informés de votre actualité et voir vos photos. Pensez-vous que le relationnel commerçant-client ait eu un rôle à jouer dans la popularité grandissante de Monsieur M ? 

« Oui bien sûr, mais bien avant d’ouvrir ce salon, je faisais des pâtisseries le week-end chez moi pour mes proches et je commençais déjà à recevoir des avis positifs. Mon beau-fils est le responsable de la communication de Monsieur M, donc c’est lui qui informe sur la page Facebook du salon toutes les actualités et publie les photos des nouvelles pâtisseries. Et moi, je suis très présent dans le salon ce qui me permet de rentrer en contact direct avec le client, et j’adore ça ! »

L’on dit souvent que tout est possible et qu’il suffit juste d’y croire !

Alors, à travers votre parcours, quel message aimeriez-vous faire parvenir à ceux qui rêvent mais n’osent pas ?

« Je pense qu’il ne faut pas s’imposer de limites, il faut y croire et tenter parce qu’au final on ne perd rien, mis à part le fait d’avoir un regret si l’on n’a pas essayé ! Surtout que nous avons une chance en France où l’on a vraiment tout pour réussir. Il faut juste parcourir du chemin. Pour moi, lorsqu’on a cette volonté, la possibilité s’ensuit derrière. »

Maintenant que Monsieur M n’a plus de secrets pour nous, rendez-vous au mois d’octobre pour un break, peut-être pas “healthy” mais assurément gourmand !

IMG_4710
Crédit photo : Mehdi Kerrouche

Je tiens tout particulièrement à remercier l’homme qui se cache derrière Monsieur M, Madjid Douali, pour son accueil, sa sincérité et pour nous avoir accordé cet interview.          

                      

                                                                                                                HAMIDA Marwa