Une hausse inquiétante de la christianophobie à travers le globe

 Alors qu’il y a quelques mois, en octobre 2018, le monde entier fut outragé par l’affaire Asia Bibi, jeune chrétienne injustement condamnée à mort pour blasphème après avoir bu de l’eau dite sacrée, c’est maintenant au tour des français de constater sur leur territoire des actes christianophobes.

  En effet, ces derniers jours, maints édifices chrétiens furent profanés. Ces actes qui ont suscité de vives réactions quant à notre égard pour notre patrimoine national ont aussi permis de souligner une plus large tendance à l’antichristianisme, notamment à l’échelle mondiale.

Des chiffres alarmants

  Si l’on se réfère aux dires des spécialistes et à l’index auquel ils font référence, l’index mondial de persécution des chrétiens développé par l’ONG Portes Ouvertes, à l’heure actuelle, 1 chrétien sur 9 serait persécuté à travers le monde. Cela ne représenterait pas moins de 245 millions de chrétiens fortement violentés en raison de leur foi. L’ONG dresse également un constat désolant puisque, uniquement entre 2018 et 2019, le nombre de chrétiens tués a augmenté de 40% et le nombre d’églises ciblées a plus que doublé.

Christianophobie : quels territoires ?

  Plus inquiétant encore, les violences faites aux chrétiens ne grandiraient pas que numériquement mais également géographiquement ; la christianophobie surprend les ONG en gangrenant des pays insoupçonnés comme la Côte d’Ivoire ou le Venezuela.  

 Autre problématique et non des moindres, la christianophobie concerte de nouveaux territoires mais s’enracine encore plus fortement dans des territoires « traditionnels ». Ainsi, l’ONG portes ouvertes explique qu’en Chine, le nombre de chrétiens et églises visés a été multiplié par 10 en seulement 1 an.

  S’il est pour l’instant prématuré de parler d’un développement de la christianophobie en tant que telle en France, il est néanmoins nécessaire de prendre conscience de la multiplication des actes christianophobes sur le territoire qui semblent ne plus être que ponctuels mais refléter une discrimination latente. Ce faisant, l’Observatoire de la christianophobie en France tente depuis quelques années d’éveiller les consciences à ces actes antichrétiens commis régulièrement en France métropolitaine et en outre-mer.

Sandrine Messaoudene