Comprendre le tarot

S’il évoque l’image de la voyante prédisant l’avenir dans une pièce sombre aux fenêtres occultées par de lourds rideaux de velours, le tarot est aujourd’hui devenu un outil de développement personnel, de spiritualité, ou même de thérapie.

Ces cartes à la symbolique forte étaient probablement à l’origine un simple jeu de cartes. Elles ont cependant rapidement acquis une dimension spirituelle

Tarot de Marseile

Les grandes dates du tarot…

XVe siècle 

Le jeu Visconti-Sforza, le plus ancien à avoir été retrouvé, est créé. Peints à la main et ornés de feuilles d’or, les arcanes sont semblables à ceux que l’on connaît aujourd’hui.

XVIIIe siècle 

C’est la naissance du tarot de Marseille ! Cette ville réputée pour ses imprimeurs donne son nom au tarot de référence qui inspire encore les créateurs d’aujourd’hui… 

XXe siècle

En 1911, l’artiste Pamela Colman Smith et l’occultiste Arthur Edward Waite collaborent à la création du tarot Rider-Waite-Smith, qui devient rapidement le classique du tarot anglo-saxon. Tous deux étaient membres de la Golden Dawn, une société secrète dédiée à l’étude de l’occulte et du paranormal à laquelle aurait également appartenu l’auteur Bram Stoker et le poète W.B. Yeats. Afin de correspondre aux enseignements de la Golden Dawn, l’ordre et la numérotation des cartes diffèrent légèrement de la tradition.

Aujourd’hui, des artistes continuent à créer leurs propres versions du tarot. Visuels minimalistes, tarots des chats, du bien-être et autres concepts modernes rendent le tarot plus accessible et moins obscur. La structure classique est parfois modifiée, comme dans le Tarot de Gaïa qui utilise la symbolique des quatre éléments.

La structure du tarot 

Un jeu de tarot est composé de 78 cartes, dont 22 arcanes majeurs et 56 arcanes mineurs. 

“Le récit universel des arcanes majeurs du tarot évoque l’existence humaine, le passage lent et douloureux de l’innocence à l’illumination.”

Numérotés de 0 à 21, les arcanes majeurs sont les cartes du tarot que l’on connaît le mieux grâce à la culture populaire : le fou, les amoureux, la mort… Ces cartes représentent des étapes de la vie, des états que l’on traverse toutes et tous à un moment donné. Dans un tirage, un arcane majeur symbolise un domaine important de la vie.

Les arcanes mineurs, eux, permettent d’affiner l’interprétation d’un tirage et d’apporter des précisions. Il s’agit de 4 catégories de cartes allant de l’as au roi, qui représentent chacune un domaine de la vie :

  • la suite d’épée, représentant l’esprit
  • la suite de coupe, représentant les émotions
  • la suite de denier, représentant le matériel
  • la suite de bâton, représentant l’action et l’expérience

Tarot Rider-Waite-Smith

Comment tirer les cartes ?

Il existe autant de manières de tirer le tarot qu’il y a de personnes. Si certains ne laissent personne toucher leurs cartes, d’autres demanderont au consultant de les mélanger pour y insuffler leur énergie.

Je vais donc parler ici des méthodes que je connais, parce que ce sont les miennes ou celles de mon entourage.

Tout d’abord, il vous faut un jeu de tarot. Si vous n’en avez pas, vous pouvez vous rendre dans la boutique ésotérique la plus proche de chez vous (ou bien sur internet). Allez-y à l’intuition. Choisissez les cartes qui vous parlent le plus (personnellement, j’ai choisi les miennes parce que je les trouvais jolies, c’est aussi simple que ça !). Mais si vous ne savez pas par où commencer, un tarot de Marseille ou un Rider-Waite-Smith sont idéals pour débuter. Les cartes sont détaillées et pleines de symboles (surtout pour le Rider-Waite-Smith). 

Une fois en possession de votre joli tarot, si vous le pensez nécessaire, vous pouvez prendre un temps pour le purifier : en le passant dans la fumée d’un encens, avec un peu de sel, ou bien en mélangeant les cartes… C’est comme vous voulez, et ça dépend de vos croyances ! Une prière peut aussi faire l’affaire. Vous pouvez également le promener avec vous en le mettant dans votre sac pour vous habituer à lui (et inversement).

Lorsque vous êtes prêts à faire votre premier tirage, installez-vous dans un endroit calme où vous n’allez pas être dérangé. Mélangez vos cartes autant que vous le ressentez nécessaire, en posant une question dans votre tête. Elle peut être précise (« est-ce que ce travail est fait pour moi ? ») ou plus générale (« sur quoi dois-je porter mon attention ? »). 

Ensuite, disposez les cartes. Vous pouvez en tirer une seule pour connaître le ton de votre journée, ou plusieurs. Il existe de nombreuses manières de les disposer, mais voici mon préféré : le tirage à trois cartes.

Vous pouvez tirer les trois cartes se trouvant au-dessus de votre paquet, ou bien piocher dedans celles qui vous inspirent le plus. Encore une fois : c’est vous qui voyez. 

Le moment de l’interprétation est arrivé. C’est le moment de sortir le livret fourni avec votre tarot, d’aller faire un tour sur internet, ou bien de vous plonger dans un livre, si vous en avez un. Regardez la signification des cartes, notez les interprétations qui vous parlent le plus et celles qui sont en lien avec votre question. Écoutez aussi votre intuition : une carte vous paraissait positive, mais le livret dit le contraire ? Votre ressenti et l’impression que vous donnent les cartes sont très importants. Parfois plus que ce que disent les livres.

Mais comment ça marche ?

C’est une grande question ! Certains disent que les cartes que l’on tire sont un message d’une force supérieure (une divinité, l’univers, nos guides…), pour d’autres il s’agit de notre intuition qui nous guide vers la carte qu’il nous faut. On peut aussi voir le tarot comme un outil de réflexion sur soi-même. Les possibilités sont infinies, et dépendent de vos croyances et de vos ressentis. 

Valentine Laval

Sources : 

Tarot, collection La bibliothèque de l’ésotérisme

https://www.tarots-et-oracles.com/a/histoire-origine-tarot-de-marseille.html