U2 : un groupe, une légende.

Selon le classement basé sur les ventes des billets de concerts, U2 arrive en 1ère place des 20 plus grosses tournées mondiales. Le groupe a effectivement récolté 316 millions de dollars grâce aux 50 dates de « Joshua Tree », tournée organisée pour célébrer les 30 ans de son existence. De plus, le 1er décembre 2017, U2 sortait son 14ème album intitulé Songs of Experience. Grâce à cet album, le groupe atteint pour la 8ème fois la 1ère place du Billboard 200, classement hebdomadaire des meilleures ventes d’albums aux États-Unis (classement établi par le Billboard magazine). U2, c’est aussi 200 millions d’albums vendus, 22 Grammy Awards remportés et des tournées au succès inégalable.

Créé en 1976 à Dublin, le groupe est composé de Bono au chant, The Edge à la guitare, au piano et au chant, Adam Clayton à la basse et Larry Mullen Jr. à la batterie. On compte parmi ses chansons les plus marquantes « Sunday Bloody Sunday », « With or Without You », « Beautiful Day » ou encore « I Still Haven’t Found What I’m Looking For ».

Comment ce groupe d’origine irlandaise est-il parvenu à s’imposer sur la scène musicale internationale et à revendiquer une popularité, une longévité mais aussi un combat humanitaire qui en font un des groupes les plus mythiques des XXème et XXIème siècles ?

Des répétitions dans une cuisine à une répercussion mondiale

Tout commence avec Larry Mullen Junior, jeune adolescent passionné par la batterie. Encouragé par ses parents et professeurs, il décide de former un groupe avec des jeunes de son âge également amateurs de musique. Rejoint par Dick et Dave Evans à la guitare, Adam Clayton à la basse et Paul Hewson au chant, il parvient à former le groupe « Feedback », 1er ersatz de ce que sera U2 plus tard. En 1977, ils gagnent le concours de jeunes talents de leur lycée et changent le nom du groupe en « The Hype » afin de se donner une image plus positive. Le groupe remporte par la suite le concours de jeunes talents organisé par CBS Records en 1978, ce qui leur permet d’obtenir une séance d’enregistrement gratuite dans des studios de Dublin.

C’est à la suite du départ soudain de Dick Evans que le groupe prendra son nom final, U2 (code d’un avion espion américain abattu par l’armée russe pendant la guerre froide), composé désormais de Paul Hewson qui se fait appeler Bono, Adam Clayton, Larry Mullen Junior et Dave Evans, surnommé « The Edge » par Bono. Ils gagnent progressivement en popularité en faisant la tournée des bars de Dublin et Adam, bassiste et manager du groupe, parvient à récolter de nombreux contacts de personnalités renommées du monde de la musique. Cela leur permet d’obtenir leur 1er article de presse dans le magazine irlandais Hot Press dirigé par Bill Graham, qui aidera U2 à trouver leur 1er vrai manager, Paul McGuiness, en 1978. C’est ainsi que débute une série de petits concerts ainsi que l’enregistrement des premières compositions du groupe et en 1979 sort « Three », leur 1er single limité à 1000 exemplaires qui se vendront très rapidement. Néanmoins, les maisons de disques restent relativement sceptiques et les séries de concerts qui suivront à Londres connaîtront un échec désopilant. Leur popularité reste effectivement confinée en Irlande, et surtout à Dublin.

Avec la sortie de leur 2ème single, « Another Day », le manager décide d’organiser une mini-tournée dans toute l’Irlande. Suite au concert de clôture de Dublin au National Boxing Stadium qui a fait salle comble (malgré un certain leurre car le groupe a fait appel à leurs familles et amis afin de combler la moitié des places non vendues), le groupe signe enfin son 1er contrat en maison de disque avec Island Records. Ainsi débute de nombreuses sessions d’enregistrement qui aboutiront à la sortie de leur 1er album, « Boy », en 1980 (élu meilleur album de l’année en 1981) et U2 commencera même une série de petites tournées aux États-Unis, puis en Europe. Cela marque donc le début d’une reconnaissance mondiale pour ce groupe pop/rock, avec la sortie de trois autres albums en 1981, 1983 et 1984, chacun ayant un succès retentissant (ainsi que leur singles) et U2 est élu « groupe des années 80 » par le magazine Rolling Stones en 1985. Cette année marque également un évènement marquant dans leur carrière, à savoir leur participation au Live Aid (concert caritatif organisé pour lutter contre la famine en Ethiopie), où le groupe sera particulièrement remarqué et apprécié au point de tripler les ventes de leur album.

S’ensuit une série de succès qui ne feront qu’accroître leur popularité : leur victoire au concours du meilleur live en 1986 (organisé par le magazine Rolling Stones) et surtout la sortie de leur 5ème album, « The Joshua Tree » en 1987, qui deviendra rapidement l’album le plus vendu au monde et portera le nom de leur tournée couronnée de succès. Un documentaire de cette tournée sera même réalisé et sortira en 1988, en même temps que leur album « Rattle and Hum ». Néanmoins, à la fin de la tournée LoveTown en 1989, le chanteur Bono annonce le retrait médiatique et musical du groupe, sans en préciser davantage.

Ils reviendront pourtant rapidement avec la sortie de l’album « Achtung baby » en 1991. Le retour en force des 4 artistes est marqué par leur volonté de rompre avec ce qu’ils ont pu faire dans le passé, en essayant un genre nouveau, en décalage et engagé, ce qui ne déplaira pas à leurs fans. En 1993, c’est leur album « Zooropa » (très électro) qui marquera encore une fois la notoriété du groupe car il sera élu meilleur groupe de rock au monde, toujours par le magazine Rolling Stones. Bien évidemment chacun de leurs albums est accompagné de tournées battant le record des ventes et qui ne font qu’entériner U2 dans leur reconnaissance mondiale. La décennie 1990 fut donc marquée par la sortie de plusieurs albums et de nombreux singles, en collaboration avec d’autres artistes, et elle sera également révélatrice de l’engagement humanitaire du groupe.

Depuis, et jusqu’à aujourd’hui, U2 ne cesse de sortir de nouveaux albums et d’enchaîner les tournées. Ainsi, les années 2000 et 2010 sont aussi synonymes de succès pour le groupe, dans la continuité de ce qu’ils parviennent à accomplir depuis qu’ils ont acquis une véritable reconnaissance mondiale. Ainsi, même si ce groupe existe depuis près de 40 ans, il parvient à conserver une renommée internationale et un succès qui se fait ressentir à chaque sortie de leurs albums ainsi qu’à la vente éclair de leurs nombreuses places de concerts.

 

Au-delà du groupe : la force de l’engagement humanitaire porté par Bono

À travers plusieurs de ses musiques, U2 dénonce et porte un message engagé. Par exemple, la chanson « Sunday bloody Sunday » dénonce les bouleversements et les conflits politiques en Irlande dans les années 1980 et « Pride » a été écrite en l’honneur de Martin Luther King. De plus, leur participation au Live-Aid témoigne également de leur engagement envers la famine éthiopienne, tout comme leur participation à des concerts contre le Sida en Afrique du Sud au début des années 2000 (aux côtés de Nelson Mandela), ce qui les honorera d’un prix de la part d’Amnesty International.

u22

Au-delà du groupe, le chanteur Bono fait également preuve d’un fort activisme humanitaire, ne pouvant seulement se contenter de concerts caritatifs ou d’albums dénonciateurs. Ainsi, en puisant sa force dans sa foi chrétienne, c’est tout naturellement qu’en 1999 il prend une place active dans la campagne visant à annuler les dettes des pays du tiers-monde et qu’il créé une association nommée « DATA » (Debt, Aids, Traid in Africa) afin d’informer les individus sur les dettes des pays africains, l’épidémie du sida et les règles du commerce inéquitable. Il porte aussi la cause du sida très à cœur, ce qui le pousse à participer au lancement de RED, une marque labellisée dont les bénéfices sont directement versés au Fonds Mondial de lutte contre le sida, la tuberculose et le paludisme.
N’estimant jamais aller suffisamment loin, Bono ira même jusque dénoncer les causes qui le touchent auprès de fortes personnalités telles que Georges W.Bush (ancien président des Etats-Unis), Paul Martin (ex 1er ministre canadien) ou encore Nicolas Sarkozy (ancien président français).  C’est ainsi qu’en 2008, le comité du Prix Nobel lui décerne le prix d’Homme de paix de l’année, et il participera même au sommet mondial du G8 en 2013, toujours dans le but de promouvoir son combat humanitaire.

Néanmoins, le chanteur et le groupe ont été de nombreuses fois critiqués sur leurs démarches, ce qu’ils ont souvent balayé d’un revers de mains. Leur dernier coup dur remonte à l’affaire des « Paradise Papers », car Bono se voit accusé d’être actionnaire d’une entreprise maltaise qui aurait investi dans un centre commercial lituanien. Se disant « écœuré » d’une telle accusation, le chanteur félicite néanmoins la démarche de dénonciation de ces journalistes.

Ainsi, ce groupe est riche d’une histoire pleine de bouleversements, à la fois positifs et négatifs. Le succès continu de leurs albums et tournées témoigne de la place prégnante qu’ils parviennent à conserver parmi les meilleurs groupes de musique du monde. Bien que derrière chaque succès et personnalité médiatique se cache sûrement une histoire sombre, la force de l’engagement humanitaire de Bono et la reconnaissance internationale de leurs musiques font qu’ils réussissent toujours, après 40 ans d’existence, à conserver une place légendaire dans le monde de la musique.

Gilot Claudie

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s