SheMeansBusiness : retour sur le lancement d’un programme inédit, en faveur de l’entreprenariat féminin.

Aujourd’hui, plus que jamais, les femmes représentent le nerf de la guerre pour le développement économique mondial. La question a été au cœur des débats entrepris à Davos, lors du Forum économique international il y a quelques semaines.

 

image 1

 

Utilisant comme source le rapport McKinsey, stipulant que la réduction de l’écart entre les sexes au Canada pourrait ajouter 150 milliards de dollars à l’économie d’ici 2026, le rôle des femmes dans l’économie mondiale a été au centre des préoccupations de l’actuel premier ministre canadien, Justin Trudeau, à Davos. Déjà en 2007, une étude (toujours menée par le cabinet McKinsey) avait été publiée, montrant un lien important « entre l’excellence organisationnelle et la présence de femmes aux organes de direction ». Cette étude se basait sur neuf critères précis : leadership, vision, environnement de travail et valeurs, responsabilité, coordination et contrôle, compétences, motivation, innovation et ouverture sur l’extérieur.

La révolution est en marche ! Les femmes semblent prêtes à prendre la tête de l’économie et elles le revendiquent. Pour la première fois de l’histoire du forum économique de Davos, 7 femmes seront en charge de présider et assurer la gestion des débats autour du thème : « Construire un avenir commun dans un monde fracturé » pour l’année 2018.

De passage à Paris le 22 janvier 2018, l’actuelle COO (directrice des opérations) ou n°2 de Facebook, Sheryl Sandberg, a annoncé le lancement d’un programme inédit et innovant : SHEMEANSBUSINESS. Agée de 48 ans, auteure du célèbre livre Lean in (En avant toutes en français), Sheryl Sandberg fait partie des 10 femmes les plus influentes aujourd’hui. Elle accorde une importance capitale au rôle des femmes dans la sphère économique de nos sociétés actuelles.

 

image 2
Sheryl Sandberg

 

Que faut-il en retenir ?

« Soutenir les femmes n’est pas seulement la bonne chose à faire. C’est LA chose intelligente à faire ».

Partie de ce constat, Sheryl Sandberg souhaite donner aux femmes tous les moyens pour réussir dans l’univers de l’entreprenariat, notamment à travers une formation axée sur des ateliers de mise en pratique des compétences digitales, en leadership, et en construction de réseau. Concrètement cela se matérialise par la mise en place de 11 500 kits en ligne et 3 500 formations intensives sous forme de journée type « boot camp ». Ces dernières seront mises en place par la Start up Social Builder, fondée en 2011 par Emmanuelle Laroque, également partenaire du projet.

Si la volonté de départ était de « former au numérique un million de personnes et de dirigeants de petites entreprises en Europe d’ici 2020 », l’accent a surtout été mis sur la promotion du leadership féminin.

Aujourd’hui on estime que seulement 30% des entrepreneurs sont des femmes en Europe. Parmi elles, 90% des entrepreneures françaises considèrent que les compétences digitales sont indispensables à la réussite de leurs entreprises, mais elles sont toutefois 50% seulement à penser les détenir. Pourtant, les réseaux sociaux tels que Facebook et Instagram sont de véritables canaux de ventes pour beaucoup d’entrepreneurs aujourd’hui.

La raison est simple. Il y a quelques années, il fallait aux entrepreneurs des vitrines de magasins pour exposer leurs produits et se faire connaitre. Aujourd’hui, les choses ont changé. Les entrepreneurs ont accès à un vivier de clients potentiels partout dans le monde grâce aux nouvelles plateformes sur internet. A ce propos, 60% estiment que Facebook représente un canal privilégié pour vendre leurs produits et développer leur activité.

Facebook l’a compris, la nouvelle tendance est à l’entreprenariat féminin. Si vous rêvez aussi de créer votre propre entreprise, un site (structure ci-dessous) a été créé pour répondre à toutes les questions qu’une femme puisse se poser pour se lancer enfin dans l’aventure. A l’image de la tradition américaine du story telling, le site présente les success stories de l’entreprenariat au féminin partout dans le monde. On peut y lire le cas de Monique Wilsondebriano ou la success story d’une femme qui a su utiliser le concept du barbecue pour monter son entreprise, et plein d’autres sources d’inspirations pour chacune de nous au quotidien.

Capture d_écran 2018-03-23 à 14.08.35

Et en avant toutes !

 

Hadou Mariame