The Crown : Margaret, la sulfureuse sœur d’Elisabeth II.

La reine Elisabeth II a récemment fêté ses 92 ans. Derrière le plus long règne de l’histoire britannique (66 ans) se cache tout un monde. On connaît tous les membres les plus jeunes ( et les plus médiatisés ) de la famille royale : Kate et William, et leurs enfants, ainsi que les jeunes mariés Harry et Meghan ; Charles et Camilla, eux, sont toujours suivis par le spectre de Diana.

Mais qu’en est-il des membres qui ont entouré la Reine lors de son accession au trône ? Churchill, célèbre pour sa gestion de la Seconde Guerre Mondiale, a aussi été le premier « Prime Minister » (« Premier Ministre ») de la jeune Reine. En coulisse, elle a aussi pu compter sur la reine-mère Elisabeth et sa sœur Margaret.

Suite à un parcours assez atypique, c’est pourquoi depuis 2016, une série signée Netflix est dédiée à « The Queen » retraçant son histoire du début de son règne jusqu’à nos jours ; The Crown. Cette série met en valeur non seulement la cheffe du Commonwealth, mais aussi sa sœur, la princesse Margaret.

the crown 2

La princesse Margaret est née en 1930 à Glamis Castle, en Ecosse, sous le règne de son grand-père Georges V. En 1937, suite à l’abdication du roi Edouard VIII, le frère de celui-ci et père de Margaret, est couronné sous le nom de George VI. Edouard VIII abdique pour l’amour de Wallis Simpson, une américaine divorcée d’un premier mari et en instance de divorce du deuxième. Le peuple et la famille royale s’opposent à leur mariage et le roi décide de renoncer au trône. Son frère, Albert, devient roi d’Angleterre et chef du Commonwealth sous le nom de George VI, épaulé par sa femme la Reine Elisabeth et ses deux filles : Elisabeth, suivante dans l’ordre de succession, et Margaret.
Margaret est connue pour sa vie amoureuse pour le moins tumultueuse. Toute personne ayant vécu les années 60 et 70 vous dira qu’elle entendait parler des « frasques » de la princesse Margaret.

Dans la vie de Margaret, il y a tout d’abord eu le pilote de chasse de la RAF Peter Townsend, de quinze ans son ainé. La situation conjugale de Townsend dérange la famille royale : il est divorcé. Elisabeth s’oppose à sa sœur en tant que souveraine et que chef de l’Eglise anglicane. En effet, l’Eglise d’Etat ne tolère pas le remariage d’une personne divorcée. La famille royale doit être irréprochable et ne peut permettre qu’un de ses membres transgresse cette loi vieille de quatre siècles ; Henri VIII a rompu avec l’Eglise de Rome pour annuler son mariage avec Catherine d’Aragon et épouser Anne Boleyn, mère de la future Elisabeth Ier. La relation de Margaret avec Peter Townsend est condamnée par l’Eglise et le Parlement. La série The Crown développe cette romance et expose le choix cornélien qu’a dû faire Elisabeth : en tant que sœur, elle souhaite le meilleur pour sa cadette et veut la voir heureuse auprès d’un homme qu’elle aime, mais en tant que reine, elle ne peut se permettre qu’un homme divorcé épouse l’une des femmes les plus proches du trône dans l’ordre de succession. Et la Reine triomphe. Peter Townsend est éloigné pendant deux ans à Bruxelles et l’on promet au couple qu’il pourra s’unir une fois cette période écoulée. Mais en réalité c’est une façon de repousser le problème car aucune solution n’a été trouvée. Finalement, au bout des deux années de séparation, Elisabeth laisse la possibilité à Margaret de se marier si elle renonce à ses droits de succession, ce que sa jeune sœur refuse. En 1955, elle rompt finalement avec Peter Townsend.

Le peuple anglais est alors attendri par le sort malheureux de cette princesse qui ne peut épouser celui qu’elle aime. Mais la princesse est jeune, belle et sort le soir. Elle rencontre ainsi le photographe Antony Armstrong-Jones. Lui n’est pas divorcé,il est anglican et du même âge que Margaret. Néanmoins, il n’appartient pas à la noblesse britannique, ce à quoi remédie la reine en le titrant premier comte de Snowdon peu après leur mariage en 1960. La robe de mariée de la princesse, conçue par Norman Hartnell ( célèbre créateur de mode britannique ), a acquis la réputation d’une des robes de mariée royale les plus élégantes de tous les temps. De leur union nait un fils en 1961 prénommé David, et une fille en 1964, Sarah.

Après son mariage, la princesse continue d’honorer ses devoirs royaux et voyage tout autour du globe. Elle se déplace entre autre, en tant que représentante de la Reine, en Jamaïque, aux États-Unis, au Canada, en Australie, aux Philippines, au Danemark, au Japon, en Suisse et en Chine.

the crown 3
La princesse Margaret et son époux futur comte de Snowdon le jour de leur mariage le 6 mai 1960.

Cependant, à la fin des années 60, la princesse Margaret entame une liaison avec Sir Roderic Llewellyn, dit Roddy. Il a 25 ans, elle, 43. Leur relation est très médiatisée à tel point que le mariage de la princesse n’y résiste pas et le couple divorce en 1978.

Bien que la vie mouvementée de la princesse attire beaucoup (trop) la presse, comme toute femme appartenant à l’aristocratie à cette époque, et encore plus parce qu’elle représente une partie de la monarchie, elle se doit de trouver une occupation. Elle s’engage ainsi dans plus de 80 associations et œuvres de bienfaisance. Son statut de princesse lui permet de peser dans la balance et entant que Soeur de la Reine de mettre en valeur certaines associations à l’image de la National Society for the Prevention of Cruelty to Children et du Royal Ballet dont elle a été présidente.

A l’instar de son père, et sans doute en raison de ses nombreux déboires sentimentaux, la princesse fume jusqu’à 60 cigarettes par jour. Ce tabagisme excessif lui vaut une ablation d’un poumon en 1985 et soufre de nombreux problèmes cardiovasculaires les dernières années de sa vie, dont l’un lui est fatal. Les dernières apparitions de la princesse la dévoilent dans un fauteuil roulant après que son pied ait été ébouillanté lors d’un accident de salle de bain.

the crown 4
La princesse Margaret en fauteuil roulant et portant des lunettes spéciales après que ses accidents cardiovasculaires lui aient diminué son acuité visuelle.

Elle décède à Londres le 9 février 2002. Ces cendres sont placées dans la tombe à côté de celles de son père dans la chapelle SaintGeorges du château de Windsor.

Sept semaines après la mort de la princesse, l’Angleterre voit décéder sa mère surnommée « Queen Mum » après une longue vie de 101 années.

the crown 5
Dans la série The Crown, Vanessa Kirby incarne la princesse Margaret.

Margaret laisse derrière elle l’image d’une princesse rebelle mais emprisonnée dans un protocole qui ne lui convient pas. Les conventions de la monarchie anglaise l’empêchent de vivre comme elle l’entend, sans pour autant leur être soumise. La série The Crown met en avant l’aspect transgressif de la personnalité de Margaret. Ce personnage mal connu de la famille royale britannique est interprété par la talentueuse Vanessa Kirby qui joue avec passion une femme indépendante.

Ludivine Pascual