14 et 15 juillet à Dublin : un week-end français en Irlande.

       Au mois de juillet dernier, un week-end en particulier a été synonyme de deux évènements importants pour la France : celui du 14 et 15 juillet, le samedi avec la Fête nationale et le dimanche avec la finale de la Coupe du Monde de football 2018 à laquelle la France participait. Cela a d’ailleurs été l’occasion pour la communauté française dispersée dans le monde entier de se réunir afin de célébrer la prise de la Bastille et d’espérer la victoire de la France.

Grandissant chaque année, la communauté française de Dublin s’est organisée pour cette fin de semaine. Ainsi, pour la fête nationale, le bar The Church célébrait le fameux « Bastille Day » ! Au programme : un tournoi de pétanque pour la première fois depuis l’organisation de cette célébration en Irlande, une fanfare, de la musique française, un DJ… De quoi plaire aux tricolores vivant de façon permanente dans la capitale ou de passage pour les vacances. Certains ont d’ailleurs accepté de témoigner pour Ap.D Connaissances.

Originellement venue pour améliorer son niveau d’anglais, Julia est finalement restée en terres irlandaises et n’en est pas à sa première venue au Church : « Ce n’est pas la première fois que je viens ici pour fêter ça, c’est la quatrième année consécutive qu’on organise ça au Church. Cette année, ils ont enfin mis la pétanque, c’est la première fois et c’est très sympa parce qu’on n’a pas l’occasion de jouer à la pétanque en Irlande donc c’est super ! »

Morgane, venue d’abord pour ses études rajoute : « Je suis allée au Church avec des expats français. C’est le seul endroit à ma connaissance qui faisait un évènement spécial 14 juillet à Dublin. Il y avait des ateliers spécialement pour le 14 juillet, comme par exemple un atelier où l’on pouvait se faire peindre le drapeau de la France sur le visage. On pouvait aussi aller jouer à la pétanque dans le square avoisinant. Il y avait une fanfare dans l’après-midi puis des chansons françaises dans la soirée. C’était un peu cliché (le DJ par exemple avait un béret, une marinière et un collier d’oignons) mais c’était une bonne initiative pour les expatriés. Il manquait juste le feu d’artifice ! »

image3

Lorsqu’a été posée la question de la célébration de la prise de la Bastille en France, les mêmes réponses sont sorties : « le feu d’artifice, le défilé militaire, le bal des pompiers » pour Gaël et Julia, le premier étant venu en Irlande après ses études pour travailler.

Si évidemment, beaucoup ont pris la décision de quitter la France, célébrer la fête nationale française permet de se réunir entre Français et de se reconnecter avec ses origines : « C’est une occasion de rencontrer des expatriés français et d’avoir une journée pendant laquelle on peut se reconnecter avec la France », dit Morgane. Gaël appuie ces propos puisqu’il est venu au Church « pour fêter le 14 juillet et se rassembler avec la communauté française de Dublin ».

Les choses ne se sont pas arrêtées là puisque le lendemain avait lieu la finale de la Coupe du Monde de football. Si l’Irlande et Dublin sont connues pour leurs nombreux pubs, il n’a cependant pas toujours été facile de se trouver une place dans les bars diffusant des matchs, certains endroits ayant d’ailleurs des queues et ne laissaient plus entrer personne.

Comme de nombreux Français, Morgane a suivi la plupart des matchs dans des pubs. « Je n’étais pas avec des Français pendant les matchs où l’équipe de France ne jouait pas, mais je rencontrais des supporters français à chaque fois que l’équipe de France jouait. J’ai adoré vivre la Coupe du Monde hors de France car il y avait, pour la plupart des matchs de l’équipe de France, autant de supporters français que de supporters de l’équipe adverse, ce qui rendait l’ambiance dans les pubs assez explosive. C’était d’autant plus vrai durant la finale, car il semblait y avoir beaucoup plus de monde qui soutenait la Croatie dans Dublin que la France et la tension était à son comble. Du coup, c’était génial de pouvoir retrouver tous les supporters français de Dublin au Spire pour célébrer la victoire, il y avait une sacrée ambiance ! »

image1

Chris, irlandais, est lui aussi venu célébrer avec les Français ces deux événements en juillet : « J’ai fait un Erasmus à Lyon l’année dernière et c’était sympa de fêter ça avec les Français. Comme l’Irlande n’était pas qualifiée pour la Coupe du Monde, j’étais pour la France ! Je ne savais pas que la communauté française était aussi importante en Irlande et j’ai passé de bons moments. »

Dans le reste du monde, les célébrations ont, elles aussi, eu lieu. De Londres à Hong Kong, la communauté française s’est réunie et a pu fêter le 14 juillet ainsi que la victoire de la Coupe du Monde de football.

Marie-Juliette Michel