Petit guide pratique des rois de France

En 2016, le groupe BVA réalisait un sondage selon lequel 17% des Français seraient favorables à ce que la fonction de chef d’Etat soit exercée par un monarque. Un chiffre qui stagne depuis 2007, date du précédent sondage, mais qui pourrait évoluer au vu des revendications des gilets jaunes. En effet, certains d’entre eux ont fait appel à celui que l’on considère être l’héritier de la couronne de France, Louis de Bourbon, dit Louis XX. Ce dernier, qui a affirmé à plusieurs reprises être prêt à devenir roi de France si les Français le désiraient, leur a d’ailleurs apporté son soutien dans leur lutte.

  Ceci pourrait même expliquer dans une moindre mesure la résurgence des débats royalistes, notamment sur les réseaux sociaux, des débats opposants partisans de Louis de Bourbon et partisans de Jean d’Orléans, autre prétendant au trône.

  Quoi qu’il en soit, l’objectif n’étant pas de prendre position sur l’opportunité du retour à une monarchie, mais simplement de s’y retrouver dans ces débats, connaître les dynasties françaises semble primordial.

La royauté à la française, le jeu des cinq familles

  Les rois qu’ont connu le peuple des Francs et la France sont répartis à travers 5 dynasties, une dynastie étant une succession de souverains issus d’une même famille.

  • Les Mérovingiens (481-751) :

  Cette dynastie tient son nom de Mérovée, prétendu ancêtre de Clovis. Prétendu puisque certains historiens remettent en doute, encore aujourd’hui, son existence. Néanmoins, une chose est sûre, en 481, Clovis est parvenu à réunir tous les Francs et à devenir leur premier roi à tous.

  Au-delà de sa réputation de pionnier, sa renommée s’est bâtie au travers de ce que l’on appelle « Le baptême de Clovis ». Selon la tradition monarchique, Clovis qui devait affronter les Alamans, aurait prié le Dieu de sa femme Clothilde, Jésus-Christ, en lui promettant de croire en lui et de se faire baptiser en son nom s’il lui donnait la victoire. Victoire qui aura lieu, et qui engendrera non seulement ce baptême promis mais aussi, dans la foulée, la christianisation de l’Occident.

  La fin de cette dynastie se fera suite à la période dite de l’inter-règne (737-743), période où, à la suite du décès de Thierry IV, Charles Martel a continué de diriger le royaume des Francs sans qu’aucun roi ne soit choisi. À la mort de Charles Martel, son fils Pépin le Bref devient le nouveau maire du palais (équivalent du premier ministre). Il évince finalement Childéric III pour s’autoproclamer roi en 751, ouvrant dès lors une nouvelle dynastie.

Liste des souverains de cette dynastie :

Clovis Ier (481-511)

Clothaire Ier (511-561)

Chilpéric Ier (561-584)

Clothaire II (584-628)

Dagobert Ier (628-639)

Clovis II (639-657)

Childéric II (662-675)

Dagobert III (711-715)

Chilpéric II (715-721)

Thierry IV (721-737)

Childéric III (743-751)

  • Les Carolingiens (751-986) :

  Cette dynastie verra l’un des règnes les plus longs. Celui du fameux Charles le grand, aussi appelé Charlemagne, fils de Pépin le Bref, qui deviendra également empereur d’Occident.

Elle se terminera par la mort de Louis V dit Le fainéant, suite à une chute de cheval, accident récurrent à l’époque.

Liste des souverains de cette dynastie :

Pépin le Bref (751-768)

Charle le Grand (768-814)

Louis le Pieux (814-840)

Charles II le Chauve (840-877)

Louis II le Bègue (877-879)

Louis III (879-882)

Carloman (879-884)

Charles II le Gros (884-887)

Eudes (888-898)

Charles III le Simple (898-922)

Robert 1er (922-923)

Raoul (923-936)

Louis IV d’Outremer (936-954)

Lothaire (954-986)

Louis V (986)

  • Les Capétiens (987-1328) :

  C’est lors de cette dynastie que l’on commence à parler de roi de France et non plus des Francs. Elle s’ouvre avec Hugues Capet, Duc des Francs, fils de Hugues le Grand qui avait refusé la couronne plus tôt.

  Cette ère connaîtra le règne le plus court, qui fut celui de Jean Ier dit le Posthume puisqu’il est né juste après le décès de son père ; il fut donc roi dès sa naissance et jusqu’à sa mort puis qu’il mourût au bout de quelques jours.

Le décès de Charles IV mettra fin à cette ère puisqu’il n’avait aucun successeur légitime.

Liste des souverains de cette dynastie :

Huges Capet (987-996)

Robert II le Pieux (996-1031)

Henri Ier (1031-1060)

Philippe Ier (1060-1108)

Louis VI le Gros (1108-1137)

Louis VII le Jeune (1137-1180)

Philippe II (1180-1223)

Louis VIII le Lion (1223-1226)

Louis IX le Saint (1226-1270)

Philippe III (1270-1285)

Phillippe IV (1285-1314)

Louis X (1314-1316)

Jean Ier le Posthume (1316)

Philippe V (1316-1322)

Charles IV (1322-1328)

  • Les Valois (1328-1589) :

  A la mort de Charles IV, c’est son cousin Philippe VI de Valois qui monte sur le trône et ouvre l’ère des Valois.

  Cette ère verra le règne de Charles VII que l’on associe évidemment à Jeanne d’Arc. Mais elle connaîtra aussi le règne du célèbre François Ier, ou encore celui d’Henri II et de sa femme Catherine de Médicis que l’on ne présente plus.

  Henri III mourra poignardé pour sa négligence des mœurs catholiques. Toutefois, avant de mourir, il aura le temps de désigner Henri de Navarre comme son successeur.

Liste des souverains de cette dynastie :

Philippe VI (1328-1350)

Jean II le Bon (1350-1364)

Charles V le Sage (1364-1380)

Charles VI le Fou (1380-1422)

Charles VII le Victorieux (1422-1461)

Louis XI (1461-1483)

Charles VIII l’Affable (1483-1498)

Louis XII (1498-1515)

François 1er (1515-1547)

Henri II (1547-1559)

François II (1559-1560)

Charles IX (1560-1574)

Henri III (1574-1589)

  • Les Bourbon (1589-1792) :

  Même si les Bourbon constituent une nouvelle ère, Henri de Navarre ou Henri IV, est lié à la famille des Valois par Louis IX, ce faisant les Bourbon sont une branche des Valois.

  Pendant cette ère, Louis XIII, fils d’Henri IV, se marie avec Anne d’Autriche. Ensemble, ils ont 2 enfants : Philippe d’Orléans et Louis XIV, le roi soleil. Ce dernier devient donc roi et exerce le règne le plus long ; couronné à 5 ans, son règne durera approximativement 70 années.

  Sous le règne de Louis XVI, on ne parle désormais plus de roi de France mais de roi des Français. Toutefois, c’est surtout sa fin funeste que l’on garde en mémoire, puisqu’il mourut, comme sa femme Marie-Antoinette, guillotiné.

Liste des souverains de cette dynastie :

Henri IV (1589-1610)

Louis XIII (1610-1643)

Louis XIV (le Grand) (1643-1715)

Louis XV (1715-1774)

Louis XVI (1774-1792)

  • République et Empire (1792-1814)

Napoléon

  • Les Bourbon (1814-1848) :

  Le « deuxième acte » de l’ère des Bourbon s’ouvre avec Louis XVIII qui perdra puis regagnera le pouvoir face à Napoléon Ier.

  Charles X lui succédera, il est le dernier souverain Bourbon à avoir été sur le trône, en effet il se fait renverser par une révolution qui mènera au pouvoir Louis-Philippe Ier. Ce dernier est alors le premier souverain de la maison d’Orléans et le dernier roi des Français après avoir abdiqué en 1848 suite à une révolution.

Liste des souverains de cette dynastie :

Louis XVIII (1815-1824)

Charles X (1824-1830)

Louis-Philippe Ier (1830-1848)

La scission conflictuelle : Légitimistes contre Orléanistes

  Ces protagonistes s’affrontent aujourd’hui pour savoir qui de Louis XX ou de Jean d’Orléans monterait sur le trône si jamais le peuple français réclamait un monarque.

  Pour les Légitimistes, Louis de Bourbon (Louis XX) est le seul prétendant légitime à la couronne de France. Précisément parce qu’il est descendant directe de Louis XIV et l’aîné des descendants d’Hugues Capet. Ils ajoutent d’ailleurs que la maison d’Orléans ne peut plus prétendre au trône depuis que Philippe d’Orléans a voté pour que Louis XVI soit exécuté.

  A l’inverse, les Orléanistes rappellent que Philippe de France (Philipe V), petit-fils de Louis XIV a renoncé au trône de France en acceptant de devenir roi d’Espagne et qu’en cela, Louis de Bourbon, qui de plus est de mère espagnole, ne pourrait jamais accéder au trône de France.

Sandrine Messaoudene